L’organisation

C’est depuis Ciboure, proche de Saint Jean-de-Luz, que Désertours organise depuis près de 30 ans des événements combinant sport, aventure et solidarité. D’abord spécialiste du voyage sur mesure aux quatre coins du monde en 4×4, moto, quad, SSV, VTT et moto-neige, Désertours est par la suite devenu leader des grandes courses d’orientation destinées aux étudiants, aux jeunes actifs mais aussi et surtout aux femmes.

Tout a commencé dans les années 90Pilote passionné de rallyes auto et moto en Afrique, Jean-Jacques Rey a participé aux compétitions mondiales de la discipline (Paris-Dakar, Rallye des Pharaons, Rallye de Tunisie etc…). Porté par le rêve de partager ces moments uniques dans le désert, il a souhaité les rendre accessible et ouvrir les portes des traditionnels raids africains aux néophytes. Son expérience et sa persévérance ont fait de ce pari fou, une réalité en 1989, date du tout premier raid entre Biarritz et Dakar.

La grande aventure de DESERTOURS ne faisait que commencer…

 

Premier évènement-clé créé en 1996, le Raid 4L Trophy est aujourd’hui un incontournable dans le milieu étudiant.

L’idée de départ ? Faire vivre à des étudiants l’immersion totale dans l’ambiance du rallye-auto en Afrique. C’est dans le désert marocain que ce défi prend forme avec l’idée géniale d’utiliser la célèbre 4L, pour transformer ces jeunes en aventuriers. Lors de la première édition, seule une poignée d’équipages ont eu l’audace de se lancer à l’assaut du désert, simplement armés d’un road book et d’une boussole.

Depuis, le 4L TROPHY voit chaque année défiler plus de 2500 étudiants venus du monde entier à bord de la mythique Renault, qui arpentent le grand sud marocain dans un bel état d’esprit aussi sportif que généreux.

 

L’arrivée dans la société de Géraldine REY, fille du fondateur du 4L Trophy, souffle un vent nouveau, très favorable à la féminisation des événements organisés par l’entreprise familiale. C’est sous cette impulsion que Jean-Jacques REY crée en 2001 le Trophée Roses des Sables, course d’orientation exclusivement réservée aux femmes et à la découverte des mille visages du Maroc. Bientôt « majeur », le Trophée Roses des Sables est désormais le plus grand rallye raid 100% féminin organisé en Europe, attirant à chaque édition, des centaines de participantes d’une dizaine de nationalités différentes. Pistes, dunes de sable et oueds rocailleux sont devenus un terrain de jeu très convoité par la gente féminine qui manie habilement le road book et la boussole.

 

Forts de ce succès grandissant, Jean-Jacques et Géraldine REY décident d’aller plus loin, de pousser le concept vers des limites plus extrêmes, avec le lancement de la version sud-américaine du Trophée des Roses, 100% féminin. Le grand saut a lieu en 2014, dans les roues du célèbre Dakar : le cap est mis sur les terres légendaires de l’Argentine. Depuis cinq ans, les concurrentes évoluent au cœur de la Cordillère des Andes et côtoient les très hauts sommets jusqu’à 5000 mètres d’altitude, les volcans, les steppes vierges de l’Altiplano, les immenses déserts de sel et autres chefs d’œuvre de la nature. Défi imaginé par Jean-Jacques REY dès 1995, alors totalement séduit tant par les paysages à couper le souffle que par la culture riche de cette région fidèle à la Pacha mama, le Trophée Roses des Andes n’a pas d’équivalent. Un trésor partagé avec une centaine de femmes à chaque nouvelle édition.

 

En 2018, Désertours innove encore pour répondre à une demande grandissante du milieu sportif féminin. Plébiscitée par de nombreuses femmes, la randonnée est devenue une des activités les plus pratiquées sur l’Hexagone et ailleurs dans le monde. La première Edition du  Rose Trip, nouveau trek d’orientation à pieds, se tiendra du 31 octobre au 5 novembre aux portes du Sahara dans le désert sud marocain. Par équipes de 3, les participantes prendront part à une randonnée nomade, guidées par un road book et une boussole au pied des dunes dans la région de Merzouga.

 

 

La sécurité : priorité du Trophée

 

Pionnier et leader dans l’organisation de rallyes-raids à grande échelle, Désertours détient les clés d’une organisation sans faille. Inspirées par l’esprit des plus grands rallyes-raids internationaux, ses équipes ont fait de la sécurité une priorité absolue depuis 30 ans : la phase cruciale des reconnaissances de terrain en amont, l’important dispositif logistique déployé sur chaque rallye, l’encadrement permanent des participants et le matériel de pointe utilisé font de l’expertise DESERTOURS, le point fort indéniable de ses différents événements.

Toujours soucieux de faire bénéficier les concurrents des dernières innovations techniques, le staff a développé un système de tracking dernière génération, permettant la géolocalisation des véhicules par satellite. Ainsi, les équipages sont en permanence suivis à la trace par le PC Course, qui est en mesure de détecter et gérer le moindre incident en direct. La machine d’assistance médicale et mécanique intervient dès lors dans les plus brefs délais pour une plus grande efficacité.

Plus particulièrement, l’organisation du Trophée Roses des Andes s’appuie sur :

  • un PC Course
  • un système de tracking (géolocalisation par satellite)
  • des véhicules commissaires, de médecins et de mécaniciens disposés tout au long de la piste
  • un espace médical sur chaque bivouac
  • un stand mécanique actif toute le nuit sur chaque bivouac
  • des commissaires de course et logisticiens présents sur chaque bivouac
  • un véhicule balai
  • des véhicules presse et TV

 

Focus sur le PC Course

 

C’est le pôle « haute technologie » du Trophée Roses des Andes. Ses membres sont entièrement dédiés à la surveillance des véhicules sur écran. Derrière leurs ordinateurs, et grâce à un logiciel spécifique, ils sont la tour de contrôle du rallye qui recueille les informations en temps réel et active les interventions en fonction des incidents observés ou signalés directement par les équipages via leur boitier de géolocalisation ou signalés directement par les équipages via leur boitier de géolocalisation.

En effet, de leur côté, les concurrentes peuvent à tout moment alerter le PC Course avec le matériel de pointe mis à leur disposition dans chaque véhicule. Selon le besoin identifié, médecins et/ou mécaniciens sont localisés et les plus proches d’entre eux sont appelés à rejoindre au plus vite l’équipage en difficulté.

Ce dispositif satellitaire permet par ailleurs de réorienter un équipage perdu vers le bon cap à sa demande, option qui engendre toutefois une pénalité au classement.

Même sanction en cas de défaut de port de la ceinture de sécurité, évidemment obligatoire sur la totalité de l’épreuve y compris les liaisons routières, comme le port du casque homologué. Dernière consigne de sécurité à respecter sous peine d’un retrait de points, les feux de croisement doivent être allumés sur l’ensemble des épreuves.

Enfin, toute notion de course de vitesse est exclue dans cette course d’orientation. Chaque jour, des contrôles « surprises » sont effectués sur le parcours. Les concurrentes le savent, toute conduite estimée dangereuse est susceptible d’entraîner des sanctions de la part du collège des commissaires de course.

 

 

Une couverture média optimale

 

Le site Internet du Trophée Roses des Andes passe en mode « Course en direct » durant le rallye. Ainsi, articles (brèves et résumés d’étapes), photos et vidéos sont régulièrement diffusés pour un suivi de la course dans les conditions d’un quasi direct.

La gamme des contenus est variée et propose le maximum d’informations à destination des proches qui souhaitent suivre l’aventure des participantes de près :

  • 31.22 Prod’ produit un « JT » quotidien très attendu, tant par les concurrentes sur place, que par les familles qui sont ravies de découvrir l’esprit du raid au quotidien. A l’issue de la course, un film souvenir qui revient sur les moments forts de l’aventure, servant également de support aux chaines TV et Web, est offert aux participantes.
  • FlashSport, les photographes officiels du Dakar, assurent la couverture photo et diffuse chaque jour des images libres de droits sur les différents supports de communication du raid, particulièrement sur les réseaux sociaux et l’espace presse réservé aux journalistes.

Facebook est devenu la fenêtre incontournable du Trophée Roses des Andes, très actif sur les réseaux sociaux : une personne est sur place, exclusivement dédiée au relai des informations, images et anecdotes. Très suivie, La page Facebook de l’évènement compte plus de 11 000 fans, un chiffre qui ne cesse de progresser, comme celui du compte Instagram de l’événement, qui fourmille de photos magnifiques de la course !

Sur les bivouacs, une zone de presse est réservée à tous les intervenants qui couvrent la course. Journalistes, cadreurs, monteurs, photographes et community managers sont regroupés dans les meilleures conditions afin qu’ils soient en mesure de diffuser les contenus réalisés au plus vite dans la foulée de l’étape.

Un contenu exclusif est par ailleurs produit tous les jours pour alimenter l’espace presse du Trophée Roses des Andes. Mis à disposition de tous les médias, ours TV (images non montées), photos libres de droits et communiqués de presse peuvent ainsi être utilisés par les journalistes en France, en Argentine et partout où le rallye est susceptible d’être suivi.

 

 

La marraine française de la 5ème édition

 

Sophie Thalmann est marraine officielle de l’édition 2018 du Trophée Roses des Andes. Enthousiasmée par l’événement et ses valeurs solidaires, cette jeune femme pétillante a accepté de se rendre en Argentine pour aller à la rencontre des Roses et des enfants soutenus par l’association Enfants du désert.

Très sportive, la Miss France 1998 est surtout passionnée depuis toujours par les chevaux et le sport équestre, qu’elle décide de mettre en avant en devenant présentatrice pour la chaîne spécialisée Equidia en 2004, mettant à profit son métier de journaliste, quelques année après son couronnement au concours de beauté. Mariée au jockey Christophe Soumillon depuis 2003, elle est aussi maman de trois enfants.

Toutes ces raisons font qu’elle se reconnaît dans les profils de ces femmes qui s’accordent une parenthèse d’aventurière dans leur quotidien, tout en venant en aide aux enfants handicapés argentins de la fondation locale Equinoterapia del Azul à Salta.

Travailler avec le cheval comme partenaire thérapeutique, voilà une cause qui touche tout particulièrement la mère de famille qu’elle est. Cavalière et complice de longue date de cet animal, Sophie Thalmann sait à quel point le cheval peut s’avérer être le meilleur allié de l’homme : aider à soigner ses maux, à s’épanouir et à prendre confiance, c’est le principe même de l’équithérapie, que la Miss souhaite mettre en lumière.

Très sensible aux actions déjà réalisées grâce aux dons recueillis lors des précédentes éditions (financement de l’embauche de plusieurs thérapeutes, achat d’un cheval et prise en charge de dix-huit enfants supplémentaires), cette marraine sur mesure porte en elle des valeurs chères aux Roses. Générosité, altruisme, engagement et simplicité, un cocktail détonant qui s’annonce précieux, notamment lors de la journée solidarité et de la soirée de remise des prix.

 

 

Le porte-parole au grand cœur du Canada

 

Quinze ! C’est le nombre de participantes que compte le Canada pour l’Edition 2018 du Trophée Roses des Andes. Cette forte représentation, incluant deux françaises expatriées au Québec, valait bien un parrainage spécial !

C’est Etienne Drapeau qui sera à leur côté. Avec sa triple casquette d’auteur, compositeur et interprète québécois, ce chanteur à succès compte 7 albums et des centaines de spectacles à son actif. Avec pas moins de sept titres numéro 1 à la radio et plus de 4,3 millions de vues sur YouTube pour  « T’es ma femme, t’es la plus belle », il est aussi reconnu au Québec pour sa grande générosité.

Très impliqué dans le combat humanitaire, il a participé à de nombreuses missions en Afrique, en tant que porte-parole de « Sainte-Justine au cœur du monde », qui réalise des opérations en cardiologie pédiatrique à travers le monde.

Déjà mobilisé pour la cause des enfants malades, il est le porte-parole idéal des canadiennes auprès d’Enfants du désert pour cette aventure en Argentine.

Ok