Etienne Drapeau

« Après cette seconde étape du Trophée Roses des Andes, je suis plongé dans une atmosphère qui m’était jusqu’alors inconnue et qui me bouleverse déjà. Je n’avais jamais participé à un rallye et l’Argentine n’était pour moi qu’une belle inconnue. J’ai pas mal voyagé mais je n’ai jamais vu pareils paysages : tout est immense, les décors sont sublimes, je n’ai jamais rien contemplé d’aussi beau ! Quand je suis arrivé à San Antonio des los Cobres, cette petite ville perchée au milieu de nulle part, dans l’après-midi, j’ai aussitôt senti, notamment quand j’ai découvert l’école, qu’il allait se passer quelque chose de très particulier. Et lors du spectacle offert par les enfants, les danses et les costumes traditionnels, j’ai été submergé par une émotion intense. J’ai aussi eu le plaisir et l’honneur de chanter sur scène avec eux. C’est au-delà de la joie : ce soir je ressens de la gratitude et je réalise à quel point j’ai de la chance d’être là. Et ce n’est pas fini… »