Un raid Aventure 100% féminin !

Recherche
enesfr

[Résumé d’étape] Fiambala – Fiambala

Le Rio Grande a offert une journée magique aux filles

Ce matin les roses se sont réveillées d’une nuit courte mais utile pour la récupération. A 8h30, elles étaient toutes attentives au briefing de Jean-Jacques. Initialement 124 km de spécial étaient prévus mais des évolutions de terrain depuis les reconnaissances ont obligé l’organisation à couper et n’offrir que les 76 meilleurs km aux compétitrices.
Après un café englouti, chaque équipage s’est dirigé vers le départ. Les véhicules ont passé l’arche dans l’ordre du classement général provisoire. Les premières avaient leur sourire compétiteur alors que les dernières se préparaient pour une nouvelle journée surprise.
La veille plusieurs véhicules ont rencontré des problèmes techniques, l’organisation a fait équipe avec les locaux toute la nuit pour les résoudre. Pari réussi, toutes les concurrentes étaient sur le départ. L’équipage n.1 s’est même fait sortir du lit pour reprendre la piste. Elles ont fait les premiers mètres en pyjama et ont adoré leur expérience. « On y croyait pas, on pensait passer la journée sur le bivouac. Alors ça été le fun de s’habiller les pieds dans la piste, case 3 du road-book. »
L’étape du jour était Le Tour du Rio Grande, après une initiation réussie, la veille, les filles ont vraiment pris du plaisir dans les dunes. Ensablement, escalier de sable, coups de pelle ont été au rendez-vous. Aujourd’hui, c’est unanime les roses ont pris du plaisir ! Annie équipage 94 est venue pour du hors-piste, ce soir elle affirme « c’est ma meilleure journée à date, on s’est éclaté ! » Pour Manon, équipage 3, l’émotion a été au cœur de son étape « J’ai eu la chair de poule pendant plus de 6 km, on était dans le Rio Grande. Incroyable : Le Rio Grande ! »
Cette journée a été couronnée de succès, les dernières roses sont sorties de la piste peu après 16h00. Certaines ont profité de ce temps mort pour aller en ville et d’autres ont affronté un impressionnant vent de sable au bivouac. Et oui Fiambala, qui veut dire la vallée du vent a su montrer de quoi elle est capable.
A 18h00, des cris et mouvements de joie ont animés le bivouac. Les filles ont découverts le classement et beaucoup se sont vus récompensé de leurs efforts. Quand la nuit est tombée, les roses étaient à table en train de savourer des grillades de bœufs argentins. Les sourires sont présents, les anecdotes coulent à flots. Toutes sont heureuses de cette soirée conviviale qui tombe à point, à quelques heures de vivre une étape unique au cœur d’une concentration volcanique dans le splendide parc naturel protégé de Campo De Piedra Pomez.